Pétition : urgence !

Condamnée à payer 125 000 euros pour avoir dénoncé les pesticides dans des vins « écolos » !!

Chers amis,

Valérie M est une lanceuse d’alerte exemplaire.

Pour Valérie M, agir contre les pesticides dangereux est le combat d’une vie.

Son propre père, vigneron, est mort d’un cancer, reconnu « maladie professionnelle ».

Il avait eu le malheur de traiter ses vignes avec un produit toxique, autorisé à l’époque.

Alors en septembre dernier, Valérie M a pris une initiative courageuse.

Avec son association, elle a fait analyser en laboratoire 22 bouteilles de vin.

Ces 22 bouteilles n’étaient pas « bio » (garanti sans pesticide de synthèse).

Mais ces 22 bouteilles affichaient un label censé garantir le « respect de l’environnement » : le label Haute Valeur Environnementale (HVE).

Et c’est là que le scandale commence.

Car les analyses en laboratoire ont révélé la présence, dans ces bouteilles :

  • De perturbateurs endocriniens potentiels ;
  • De substances classées CMR probables : cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques ;
  • Et de fongicides SDHI, mortels pour les abeilles, et inquiétantes pour l’homme.

Et malgré tous ces toxiques, ces bouteilles avaient obtenu le label HVE !

Vous avez bien lu : on peut bénéficier du label Haute Valeur Environnementale (HVE) même si on utilise massivement des pesticides et toxiques qui :

  • se répandent dans l’air, dans les sols, dans les eaux ;
  • malmènent la biodiversité ;
  • et sont dangereux pour les vignerons, les riverains et les consommateurs !

C’est une tromperie extrêmement choquante.

Mais savez-vous ce qui s'est passé ?

Pour avoir analysé ces bouteilles et dit la VÉRITÉ, l'association de cette lanceuse d'alertes a été condamnée à 125 000 euros.

Le 25 février dernier, le tribunal judiciaire de Libourne l’a condamnée pour « dénigrement collectif » de la filière vin.

Non seulement son association doit payer 125 000 euros, une somme énorme…

…mais elle a aussi l’INTERDICTION de parler des analyses des 22 bouteilles, et elle doit supprimer toutes les publications à ce sujet de son site Internet !

Son avocat, Maître Eric Morin, a dénoncé une « procédure bâillon ».

En effet, c’est clairement de la censure, pour faire taire une lanceuse d’alerte !

C’est d’autant plus scandaleux qu'elle n'a fait que dire la vérité  !

La chaîne France 2 a fait les mêmes analyses… et trouvé les mêmes résultats !

France Télévision a analysé une bouteille de vin labellisée « Haute Valeur Environnementale », a trouvé des traces de plusieurs produits dangereux [1], dont :

  • Le thiametoxame, un néo-nicotoïde qui tue les abeilles ;
  • Et le Fosetyl-Aluminium, un organophosphoré toxique.

Donc l’association de Valérie M a été lourdement condamnée pour avoir dit la VÉRITÉ !

Et c’est pourquoi je vous demande de signer notre grande pétition et de la partager partout autour de vous en cliquant sur ce lien.

Nous devons dénoncer ensemble le scandale du label HVE (Haute Valeur Environnementale).

Il n’y a pas une seconde à perdre.

NON au label HVE voulu par Bayer-Monsanto : les pesticides chimiques ne seront JAMAIS « écolo » !!!

Le label HVE a été créé en 2012 sous la pression de géants de l’agro-chimie, comme Monsanto-Bayer.

Pour obtenir le label, il suffit de réduire un peu la consommation d’eau, d’engrais ou de gasoil…

…mais il n’y a aucune interdiction d’utiliser des pesticides de synthèse !

Résultat : cela permet à des agriculteurs non bio, qui répandent des pesticides sur leurs récoltes, d’afficher un beau label qui rassure le consommateur :

Logo

Regardez le beau papillon, le soleil et la nature…

Comment pourriez-vous imaginer que ce label autorise l’utilisation des pires pesticides ?

Depuis des années, les défenseurs de l’environnement dénoncent cette « escroquerie ».

En décembre dernier, la Confédération paysanne a dénoncé une « illusion de transition écologique, un « greenwashing massif », une « tromperie » pour les consommateurs.

Le greenwashing, ou « éco-blanchiment » c’est l'art de verdir son image à peu de frais, dans un objectif marketing.

Le président de la fédération France nature environnement, Arnaud Schwarz, a confirmé que « ce label HVE peut être un outil massif de greenwashing et de tromperie ».

Didier Perréol, président du syndicat des transformateurs bio a dénoncé une  « haute volonté d’enfumage » car le label HVE n’interdit ni l’utilisation des pesticides ni des OGM ».

Clairement, ce label est un cheval de Troie voulu par les Bayer-Monsanto et autres géants de l’agro-chimie pour préserver leurs profits au détriment de l’environnement et de notre santé !

JE SIGNE LA PETITION " STOP AU LABEL HVE "

Et le plus grave est que ce label va décourager la transition au bio !

Pire qu’une tromperie : le HVE est une « arme fatale » contre le vin BIO !

Figurez-vous que la loi de finances 2021 accorde aux exploitants du label HVE un crédit d’impôt d’un montant de 2.500 euros !

C’est terrible, car c’était un crédit d’impôt jusque-là réservé au « bio » !

Interrogé par France 2, le vigneron « bio » Dominique Techer s’est montré écœuré :

« C’est dégueulasse, ça va siphonner les aides qui auraient pu aller au développement de l’agriculture bio » !

L’Association Agir pour l’environnement confirme l’énorme danger de ce label HVE :

« Il y a une volonté des pouvoirs publics de faire de HVE un concurrent du bio et non une transition vers le bio. »

C’est la PIRE des situations possibles !

Avec ce label HVE et ces aides d’Etat, plus aucun agriculteur ne sera incité à passer au « bio » !

Le bio et l’agriculture « sans pesticide » demandent énormément de travail et d’effort.

C'est particulièrement vrai pour les vignerons, dont les récoltes sont menacées par les attaques cryptogamiques (de champignons).

Faire du vin bio une magnifique performance, à encourager !

Se priver de glyphosate entre les pieds de vigne, par exemple, implique trois fois plus de travail pour désherber.

Mais le label « Haut Valeur Environnementale », lui, autorise le glyphosate sans problème !

Le HVE permet à des vignerons de s’afficher « écolo » sans arrêter d’utiliser des pesticides dangereux !

C’est dramatique, car la lutte conte ces pesticides doit rester la PRIORITÉ NUMÉRO 1 !

Stop à ce label HVE qui valide les pesticides cancérigènes !

Une étude mandatée par Greenpeace a montré que les pesticides de synthèse épandus sur les vignes sont volatiles : ils parcourent des kilomètres et dégradent l’environnement et la santé partout autour [2].

Même les substances moins volatiles comme le glyphosate adhèrent aux particules de poussière et se répandent avec le vent.

Ces pesticides sont une catastrophe directe pour la NATURE, et pour les HOMMES, FEMMES ET ENFANTS qui habitent à proximité.

Prenez la commune de Preignac, en Gironde, entourée de vignes traitées aux pesticides.

Dans ce village, il y a six fois plus de cancers d’enfants que dans le reste de la France.

Un enfant a été diagnostiqué d’une leucémie à l’âge de 5 ans.

« Tout le monde le sait, et tout le monde ferme les yeux »[3], a déclaré une habitante découragée.

Il y a aussi des risques pour le consommateur : quand on boit du vin contenant des pesticides (non bio), il y a toujours un danger, même si les pesticides sont en dessous des « seuils autorisés ».

Selon Barbara Demeneix, biologiste au CNRS, « avec les perturbateurs endocriniens, ce sont les mélanges, les effets cocktails qui sont dangereux, même des substances mesurées en dessous des seuils ».

C’est pourquoi il faut encourager les vignerons et agriculteurs à passer au BIO, le seul label qui garantit l’absence totale de ces pesticides dangereux !

Seul le « bio » doit recevoir des aides financières privilégiées.

Seul le « bio » doit bénéficier d’un label favorable à l’environnement.

IL EST DONC URGENT DE SUPPRIMER OU RÉFORMER LE LABEL HVE, qui octroie des avantages indus à des viticulteurs qui font des dégâts pour la planète et notre santé !

Si nous ne faisons rien, des centaines de vignerons vont renoncer au BIO, au profit du label HVE qui autorise les pesticides.

Il faut arrêter ce scandale destructeur !

STOPPONS ENSEMBLE LE LABEL HVE, cette arme fatale contre la filière BIO !

Agissons MAINTENANT pour soutenir la vraie agriculture BIO et ÉCOLOGIQUE !

Signez vite notre grande pétition nationale et transférez-la d’urgence à tous vos contacts.

Je compte sur vous.

Votre dévoué,

Guillaume Chopin

Association Internationale pour une Santé Naturelle, Scientifique et Humaniste (AISNSH) Adresse : 1211 Genève 3 Contact email : association.aisnhs@gmail.com